Roman d'Automne, Nord et Sud d'Elizabeth Gaskell


Dans l'Angleterre victorienne, Margaret Hale est une jeune femme belle et cultivée, elle mène une vie paisible dans un petit village du Sud de l'Angleterre.
Sa vie est bouleversée lorsque son père, pasteur du village, remet en question ses convictions et sa foi et décide de quitter l'Eglise.
Il part s'installer avec sa femme et sa fille dans une ville industrielle du Nord, Milton, pour y exercer un emploi de professeur.
Margaret découvre un monde auquel rien ne l'a préparé, celui de la révolution industrielle, âpre, brutal, en proie aux conflits sociaux et à la pauvreté.
Elle prend tout de suite le parti des ouvriers, se liant d'amitié avec le syndicaliste Nicholas Higgins et sa fille Bessy, gravement malade des bronches après avoir passé son enfance à respirer la poussière de coton dans la filature où elle travaillait.
Margaret n'a que mépris pour les propriétaires des usines, nouveaux riches sans éducation.
L'un d'eux, John Thorton devient l'élève et l'ami de son père, c'est un jeune homme séduisant mais fier et dur, il a du faire face, très jeune, à la ruine et au suicide de son père, prenant en charge sa famille, il s'est battu pour faire fortune et asseoir sa position sociale.
Il tombe amoureux de Margaret, si différente de lui, mais elle le rejette ...


Elizabeth Gaskell, grande amie de Charles Dickens, qui la publiera et de Charlotte Brontë, dont elle écrira la 1ère biographie, est aujourd'hui considérée comme l'une des plus grandes romancières britanniques de l'ère victorienne. Ses récits complexes et ses personnages féminins à forte personnalité font beaucoup penser à Jane Austen.

D'ailleurs, l'histoire d'amour tumultueuse entre Margaret Hale et John Thorton n'est pas sans rappeler celle de Elizabeth Bennett et Mr Darcy dans Orgueil et Préjugés de Jane Austen.
Dans les 2 cas, Jane Austen et Elizabeth Gaskell, parviennent à nous décrire l'homme idéal, d'autant plus idéal qu'il est imparfait.
Au premier abord, Thorton et Darcy bien que séduisants sont antipathiques et fiers jusqu'à être orgueilleux mais, après avoir été rejetés par la femme qu'ils aiment, ils s'ouvrent peu à peu, laissant apparaître leurs qualités, prenant conscience de leurs failles, ils évoluent pour la femme qu'ils aiment sans espoir d'en être aimés en retour.

Mais là où Jane Austen ne fait qu'effleurer l'évolution de la Société anglaise, Elizabeth Gaskell nous y plonge, nous faisant vivre la vie éprouvante des ouvriers, les débuts du syndicalisme. Dans Nord et Sud, des enfants meurent de faim, un père au désespoir se suicide après avoir perdu son emploi, si le roman s'articule avant tout autour de l'histoire d'amour des 2 héros, c'est aussi une épopée sociale sur la montée de l'industrialisation, ses bienfaits mais aussi les drames qui en découlent.

Outre le roman, je vous conseille très fortement la sublime adaptation télévisée produite par la BBC en 2004, une merveille en 4 épisodes, aussi brillante que la "oh combien célèbre" adaptation d'Orgueil et Préjugés avec Colin Firth!




♥ Message personnel : Richard Armitage, Marry Me! ♥

SHARE:

8 commentaires

  1. j'ai du regarder l'adaptation 3 ou 4 fois, il faudrait que je lise le livre un jour, quand j'aurai fini ma montagne de livres non lus...

    RépondreSupprimer
  2. @Mary-Nita: Le roman vaut vraiment le coup car il y a certaines subtilités du caractère des personnages qui sont passées à la trappe dans l'adaptation. Après, il y a toujours l'éternel problème de lire un livre après avoir vu son adaptation, on a forcément quelques partis-pris!
    Remarque, être hantée par l'interprétation de Richard Armitage pendant sa lecture, ça n'est pas déplaisant ♥_♥

    RépondreSupprimer
  3. J'ai ajouté le livre ainsi que le film à mes marques-pages l'histoire a l'air romantique tout en étant sérieuse et historiquement importante.

    RépondreSupprimer
  4. @MsOriginalDoll: C'est vraiment une lecture parfaire lorsque le temps passe au froid et que l'on préfère rester bien au chaud chez soi avec un bon roman ;)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu le livre en début d'année suite au visionnage de l'adaptation tv (que j'ai adoré !!!)J'étais dans ma période "Jane Austen" et films en costumes (j'ai oublier le terme à ce genre) Dans ma pile à lire j'ai Crandford et Wifes and Daugthers.
    Dans les adaptations tv, j'avais adoré Little Dorrit (de Dickens)et Rise to Candlefort.

    RépondreSupprimer
  6. @Hecatesias: Moi, ça fait 15 ans que je suis dans ma phase "Jane Austen" ^_^
    Je n'ai pas encore lu Crandford mais, j'avais bien aimé Wifes and Daughters, j'ai d'ailleurs téléchargé (bouh, pas bien!) l'adaptation télé, je la regarderais une fois que j'aurais terminé toutes les versions cinéma et télé de Jane Eyre, et on peut dire qu'il y en a pas mal!

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de découvrir cette mini-série grâce à toi (je me permets de te tutoyer), et je suis littéralement tombée sous le charme^^.
    Je pense que niveau préférence, North and South a dépassé Pride & Prejudice.

    RépondreSupprimer
  8. @Tévy: Je suis ravie qu'elle t'ait plus, cette série est vraiment d'une qualité exceptionnelle mais, on ne s'attend pas à moins avec les productions de la BBC qui sont toujours excellentes!

    RépondreSupprimer

© Mei Ling. All rights reserved.
Blogger templates by pipdig