Musidora, la Vamp Originelle


Jeanne Roques, alias Musidora, naît le 23 février 1889 au sein d'une famille d'artistes aux idées progressistes, son père compositeur et théoricien du socialisme et sa mère peintre et combattante de la cause féministe lui transmettent l'amour des arts et du spectacle.
Enfant précoce, elle peint, sculpte, écrit, danse et joue la comédie.

En lisant Théophile Gaultier, elle se choisit très tôt le pseudonyme de Musidora, héroïne de Fortunio.
Elle débute dans des revues parisiennes au cabaret et au théâtre où elle révèle sa plastique parfaite et son visage pâle dévoré de grands yeux noirs.


En 1915, en pleine Première Guerre Mondiale, le réalisateur Louis Feuillade est démobilisé et lui offre le rôle de sa vie dans le film muet en 10 épisodes, Les Vampires.


Elle y interprète Irma Vep (anagramme de Vampire), chanteuse de cabaret et membre des Vampires, une bande de brigands combattue par le journaliste Philippe Guérande. Au 3ème épisode, elle apparaît vêtue d'une combinaison noire moulante qui suscitera l'émoi de plus d'un spectateur!

Le terme Vamp est alors inventé pour qualifier l'attitude mystérieuse et sexy de Musidora dans le film.


Elle retrouve Louis Feuillade en 1917 dans Judex, où elle interprète l'aventurière diabolique Diana Monti.
Longs cheveux noirs, teint blanc, regard charbonneux et bouche sombre font d'elle l'incarnation de la beauté moderne.


Musidora devient alors la muse des surréalistes, Aragon et Breton écrivent en 1929, Le Trésor des Jésuites, une pièce lui rendant hommage où tous les noms des personnages sont des anagrammes de Musidora (Mad Souri, Doramusi ...)


Musidora passe à la réalisation en adaptant, entre autres, 2 romans de sa grande amie Colette. Elle-même écrira 2 ouvrages, Arabella et Arlequin en 1928 et Paroxysmes en 1934.
A partir de 1944, elle travaille avec Henri Langlois à la Cinémathèque Française.

Elle décède à Paris le 7 décembre 1957.


A noter, le rôle d'Irma Vep sera repris en 1996 par la belle Maggie Cheung dans le film éponyme d'Olivier Assayas.



Et pour les curieuses, les 10 épisodes des Vampires de Feuillade sont disponibles sur Youtube par ici.
SHARE:

7 commentaires

  1. Très intéressant de découvrir, entre autres, l'origine du mot Vamp. Je n'avais jamais entendu parler de Musidora avant. Merci pour cette minute culture originale

    RépondreSupprimer
  2. Merci ma belle de nous ouvrir à d'autres choses !
    Je ne la connaissais pas non plus. j'adoore quand tu nous raconte des histoires Mei Ling !

    RépondreSupprimer
  3. Merci de cette jolie decouverte!!!

    RépondreSupprimer
  4. Irma Vep d'Assayas oui ! je l'ai vu... mais je n'ai pas apprécié. C'est bien Musidora qui m'a le plus laissé de traces. Merci pour cet article !

    RépondreSupprimer
  5. @Anonyme: Je t'en prie! J'adore quand les gens font des découvertes via on blog!

    @Anonyme: C'est gentil, merci ^^

    @Popbabe7: ^^

    @Jeannette: Personnellement, c'est grâce à ce film que j'ai découvert à la fois Musidora, Maggie Cheung et Olivier Assayas donc, rien que pour cela, ça demeure un de mes films cultes (même s'il n'est pas très "accessible" il faut bien l'avouer)

    @MsOriginalDoll: Fascinante même!

    RépondreSupprimer
  6. Le premier com anonyme là haut c'est moi et je ne comprends pas pourquoi il est anonyme... Bizarre.

    RépondreSupprimer

© Mei Ling. All rights reserved.
Blogger templates by pipdig