Kiki de Montparnasse, la Muse et l'Amante

Noire et Blanche de Man Ray

Extrait de "Souvenirs retrouvés", Kiki de Montparnasse, Ed. José Corti

Ma naissance

Je suis née le 2 octobre 1901 dans un joli coin de la Bourgogne.
Ma mère avait dix-huit ans et son amant, mon père, dix-neuf ; elle était pauvre, il était riche ; beaux tous les deux.
Mon père fut obligé, plus tard, par ses père et mère, de faire un mariage de raison avec une fille de ferme qui avait du bien.
Quant à ma mère, elle cacha "sa faute" à son père jusqu'au dernier moment. Mon arrivée n'était pas désirée !
Quand je m'annonçai, ma mère était à quelques mètres de chez elle ; les douleurs l'ont forcée à s'asseoir au bord du trottoir.
J'avais déjà la tête dans le ruisseau, mais ma mère s'obstinait toujours à ne pas me laisser passer. Le cordon autour du cou, je commençais déjà à violacer quand le hasard a voulu que j'aie une chance pour moi.
Mon futur parrain qui venait aux nouvelles a vu le tableau ; il a engueulé ma mère et lui a dit :
"Marie, laisse-la donc passer, l'Alice."
"L'Alice", c'était moi !
Mon parrain a enlevé ma mère dans ses bras et l'a portée dans son lit.
Comme il était contrebandier d'alcool, il lui a foutu une de ces cuites ! Et moi, j'en ai profité, j'avais aussi mon pompon en arrivant.


Kiki par Man Ray

C'est ainsi que Alice Prin alias Kiki de Montparnasse, figure mythique du Paris des Années 20 fit son entrée dans le monde.

Élevée par sa grand mère dans une extrême pauvreté, elle rejoint sa mère à Paris à l'âge de 12 ans, passage éclair à l'école pour 1 an seulement avant d'entrer en apprentissage dans un atelier de brochage où son premier travail consiste à relier le Kama Sutra!
En 1917, elle travaille comme bonne à tout faire, boniche comme elle dit, lassée des mauvais traitements et des remontrances de sa patronne, elle lui administre une raclée magistrale avant de s'enfuir sans un sou en poche.

Pour gagner de quoi vivre, elle pose nue chez un sculpteur, lorsque sa mère le découvre, elle la jette dehors en plein hiver.
Elle est recueillie par le peintre Soutine et commence à fréquenter les artistes de Montparnasse notamment au célèbre café La Rotonde.
Tout en travaillant comme laveuse de bouteilles consignées chez Félix Potin, elle pose pour Modigliani, Foujita, Kisling.

Kiki par Moïse Kisling

Elle adopte alors la coiffure à la garçonne, les yeux soulignés de khôl et les lèvres peintes de rouge vif.

En 1922, elle devient la compagne et la muse de Man Ray qui trouve son physique « de la tête aux pieds, irréprochable ».

Le Violon d'Ingres de Man Ray

En 1928, elle publie ses mémoires dont l'édition américaine est préfacée par Ernest Hemingway, une édition qui sera vite interdite aux Etats-Unis, la gouaille parisienne de Kiki n'étant pas au goût de la censure américaine!
Au même moment, elle est élue Reine de Montparnasse et devient la maîtresse du journaliste Henri Broca.
Mais, peu à peu, elle sombre dans l'alcool et la drogue devenant une sorte de caricature d'elle-même, une grosse femme un peu ridicule et pitoyable.
Malgré tout, elle se produit dans des cabarets pour gagner l'argent nécessaire aux soins de sa mère, Marie Prin et de son amant, Henri Broca, tous deux sombrant dans la folie.

Kiki par Kees van Dongen

En 1936, elle ouvre son cabaret L'Oasis, qui deviendra par la suite Chez Kiki.
André Laroque, accordéoniste la nuit et agent du Trésor Public le jour, devient son nouvel amant, il l'aide à décrocher de la drogue et tape sous sa dictée une nouvelle version de ses mémoires, version qui dormira 65 ans dans un carton portant la mention "Infiniment Précieux", avant d'être retrouvée et publiée en 2006 sous le nom de "Souvenirs Retrouvés".

1925, Kiki sourit, Man Ray

Kiki décède en 1953, à l'âge de 52 ans, oubliée de tous, après avoir été la femme la plus célèbre de Paris ...
SHARE:

6 commentaires

  1. Effectivement, je ne connaissais pas du tout cette Kiki! Ton article est très touchant et donne envie d'en apprendre plus à son sujet. Ravie de te lire de nouveau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ce genre de femme haute en couleurs ayant mené une vie digne d'un roman!

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Merci pour ce petit post : j'aime bcp l'histoire de Montparnasse.

    Sinon rien à voir mais j'ai commandé la gelée pour les yeux à la rose de Naruko. Ce gel est en train de sauver mon regard !! J'ai les yeux de moins en moins bouffis le matin et surtout ils sont hydratés donc moins de ridules.

    Donc gracia, thanks you , dank schön, bref tous les merci du monde :)

    Bye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie ;)
      Les produits Naruko sont définitivement une valeur sûre!

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas son histoire, c'est assez impressionnant! J'ai toujours eu comme image des muses celles du Chef-d'oeuvre inconnu si je n' m'abuse, c'est-à-dire des muses désespérées par la passion que vouent leur peintre de mari à l'art. Là, c'est Kiki qui semble toujours inaccessible, isolée dans son univers, un peu à la manière de Nadja (amoureuse de Breton). Super cet article! merci^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kiki est toujours restée fidèle à ce qu'elle était, un caractère bien trempé et une vie digne d'une tragédie, c'est ce qui la rend attachante.

      Supprimer

© Mei Ling. All rights reserved.
Blogger templates by pipdig