Anna May Wong, la Dragon Lady d'Hollywood


Wong Liu Tsong naît en 1905 dans les faubourgs de Los Angeles de parents sino-américains de seconde génération.
Dès l'âge de 9 ans, elle exprime son rêve de devenir actrice au désespoir de son père qui souhaite pour elle un destin plus traditionnel. A 11 ans, elle se crée son nom de scène, Anna May Wong.

C'est à 14 ans qu'elle apparaît pour la première fois sur grand écran, figurante anonyme du film The Red Lantern, 2 ans plus tard elle quitte l'école pour se consacrer à sa carrière cinématographique.
En 1922, à seulement 17 ans, elle obtient le rôle principal de Fleur de Lotus dans le film The Toll of the Sea. La presse encense son jeu d'actrice mais l'industrie hollywoodienne n'est pas encore prête à donner sa chance à une actrice d'origine asiatique.


En effet, l'époque est profondément raciste et cela en toute légalité, la loi californienne interdisant aux personnes de races différentes de se marier. Le cinéma traduit cet état d'esprit, un code de production est institué empêchant tout geste d'intimité entre acteurs d'origine différente quand bien même ils interpréteraient des personnages de même race.
Très fréquemment, les rôles asiatiques sont tenus par des acteurs blancs grimés en "yellowface", souvent de manière ridicule!

Sur cette photo, vous pouvez voir à gauche, l'actrice française Renée Adorée déguisée en asiatique et à droite, Anna May Wong :


Anna May est donc cantonnée à des rôles caricaturaux de femme asiatique cruelle souvent malheureuse en amour et qui, la plupart du temps, meurt avant la fin du film!
Elle rencontre malgré tout un certain succès notamment avec son rôle d'esclave mongol dans le film The Thief of Bagdad en 1924.

Parallèlement, Anna May, fashionista audacieuse, devient une véritable icône de mode posant dans les magazines vêtue des créations de grands couturiers.


Lassée de perdre les meilleurs rôles au profit d'actrices blanches, Anna May Wong choisit, comme l'a fait également Joséphine Baker, de s'exiler en Europe. Elle y fait sensation par sa beauté et son talent. Elle tourne dans plusieurs films allemands, monte sur scène en Angleterre au côté de Laurence Olivier, sa sensualité est particulièrement mise en avant dans le film anglais Picadilly où elle éclipse l'actrice principale Gilda Gray.


Ses amitiés féminines notamment avec Marlène Dietrich font courir sur elle des rumeurs d'homosexualité qui embarrassent particulièrement sa famille toujours opposée à sa carrière.
Mais Anna May vit à cette époque une histoire  d'amour avec le producteur britannique Eric Maschwitz, lorsqu'ils se séparent, celui-ci écrit en souvenir de leur relation la sublime chanson These Foolish Things (Remind Me Of You) interprétée entre autres par Billie Holliday, Ella Fitzgerald, Franck Sinatra ...




Au début des années 30, Anna May rentre aux Etats Unis pour tourner le rôle principal du film Daughter of the Dragon du réalisateur Josef von Sternberg mais, son cachet est loin de traduire son statut de star, elle touche 6.000$ tandis que l'acteur Warner Oland qui n’apparaît que 23 minutes dans le film en touche 12.000.
L'année suivante, en 1932, elle joue aux côtés de son amie Marlène Dietrich dans un autre film de Sternberg, Shangai Express.


Malgré son talent et son succès, Anna May Wong fait toujours face à la discrimination raciale.
En 1937, la MGM annonce son intention d'adapter à l'écran le best-seller de Pearl Buck, La Terre chinoise.
Dès la sortie du livre en 1931, Anna May avait déclarer haut et fort son désir d'interpréter le personnage principale d'O-Lan. Mais la MGM préfère l'écarter au profit d'une actrice blanche Luise Rainer, qui recevra l'Oscar de la meilleure actrice pour ce rôle.


Face à ce qu'elle considère comme une humiliation publique, Anna May Wong choisit de partir visiter la Chine durant 1 an, pour découvrir sa culture d'origine. Bien qu'absente du territoire américain, elle n'en sera pas moins présente au travers des reportages sur son périple diffusés chaque semaine dans les cinémas et des articles qu'elle écrit sur la culture chinoise pour des magazines américains.
Malgré tout, le voyage ne se passe pas aussi bien qu'elle le souhaite, en effet, elle ne parle que la langue de son père, le dialecte de Taishan, et a donc besoin d'un interprète, de plus, le gouvernement chinois voit d'un mauvais œil cette icône subversive de la culture américaine, il surveille le moindre de ses faits et gestes. Cette situation déprime profondément Anna May qui boit plus que de raison, fume en public, choquant ainsi la population locale.


A son retour à Hollywood, elle déclare "C'est une bien triste situation d'être rejetée par les chinois parce que trop américaine et par les producteurs américains parce qu'ils souhaitent voir des acteurs d'autres origines interpréter les rôles chinois".

Aujourd'hui encore Anna May Wong reste Persona non grata en Chine où aucun de ces films n'est distribué et où la jeune génération n'a jamais entendu parlé d'elle!


Lorsque la 2nde guerre mondiale éclate peu après son retour, Anna May décide de mettre entre parenthèses sa carrière, elle consacre désormais son argent et son énergie à soutenir la cause chinoise face à l'invasion japonaise.
A la fin des années 40, elle tourne assez peu avant de se voir confier le rôle principal de la série policière télévisée écrite pour elle, The Gallery of Madame Liu Tsong.
Dans les années 50, ses excès d'alcool la rattrapent et sa santé se détériore.
Elle fait sa dernière apparition au cinéma dans le film Portrait in Black aux côtés de Lana Turner et Anthony Quinn.

Anna May Wong décède en 1961 d'une crise cardiaque dans sa maison de Santa Monica.


Malgré le racisme permanent auquel elle a du faire face tout au long de sa carrière, Anna May Wong reste à ce jour l'actrice d'origine asiatique ayant connu le plus grand succès à Hollywood.

SHARE:

8 commentaires

  1. Fascinante actrice. Quel dommage qu'elle ait ete cantonnee a des seconds roles!

    Je ne savais pas que "These foolish things" avait ete ecrit pour elle- merci de l'info!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que son talent aurait mériter des rôles plus importants mais, sa carrière reste exceptionnelle vu le contexte historique et social!

      Supprimer
  2. Merci de m'avoir fait connaître cette actrice, elle est sublime ! Maintenant quand j'écouterais cette chanson j'aurais une pensée pour elle !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et quelle sublime chanson, n'est ce pas :)

      Supprimer
  3. Quelle beauté ! On peut dire qu'elle n'a pas bénéficié d'une époque propice à son succès...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui la rend d'autant plus fascinante!

      Supprimer
  4. Très joli article!
    J'ai connu Amma May Wong avec les photos de Steichen, qui sont, pour moi, parmi les plus belles que j'ai jamais vues.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cet article et cette découverte!
    Je vais continuer à découvrir ton blog et le suivre régulièrement pour prendre soin de mon apparence, mais de mon esprit également.
    Bonne continuation. ^^b

    RépondreSupprimer

© Mei Ling. All rights reserved.
Blogger templates by pipdig